Fermer

Se connecter

Tous unis pour la croissance de nos startups
FR
Fermer

Contact

La French Tech

« La French Tech : une ambition collective pour les startups françaises. »

La French Tech est le nom collectif pour tous les acteurs de l’écosystème de startups français. FRENCH TECH = STARTUP = CROISSANCE

Qu’est-ce que la French Tech ?

La French Tech est le nom collectif pour désigner tous les acteurs de l’ écosystème de startups français.

Les entrepreneurs biensûr, mais aussi tous ceux qui s’engagent et qui contribuent à la croissance et au rayonnement des startups : investisseurs, ingénieurs, designers, développeurs, étudiants, associations, blogueurs, medias, opérateurs publics, etc.

La French Tech englobe toutes les startups, c'est-à-dire toutes les entreprises de croissance porteuses d’une ambition globale : à tous les stades de développement, de la très jeune société en amorçage à la startup en développement riche de plusieurs centaines de collaborateurs à l’assaut d’un marché mondial et les startups de tous les secteurs. Comme partout dans le monde, le numérique est un moteur majeur de son développement, et la French Tech englobe aussi bien les « pure players » numériques, que les startups medtech, biotech, cleantech, etc.

La French Tech incarne ainsi cette génération de talents à la fois mondialisés, ambitieux et porteurs d’une « French touch » associée à la culture et au mode de vie de son territoire, la France et l’Europe.

Une initiative de l’Etat

Pour encourager cette formidable dynamique, passer à la vitesse supérieure et faire de la France une « Startup République » d’envergure mondiale, Fleur Pellerin a lancé, le 27 novembre 2013,  l’ Initiative French Tech : " L’initiative French Tech c’est d’abord une ambition : construire un grand mouvement de mobilisation collective pour la croissance et le rayonnement des startups numériques françaises. L’objectif, c’est de tout faire pour que les prochains Google naissent et se développent ici, en France et en Europe ! »

Sa philosophie : s’appuyer sur les initiatives des membres de la French Tech eux-mêmes, mettre en valeur ce qui existe déjà, et créer un effet boule de neige. L’initiative French Tech ce n’est pas l’Etat qui encadre, c’est l’Etat qui soutient. C’est une ambition partagée, impulsée par l’Etat mais portée et construite avec tous les acteurs.

« Nous allumons la flamme, c’est aux acteurs de l’écosystème d’apporter le carburant! » ajoutait Fleur Pellerin en février 2014.

Ses objectifs et ses moyens

Le premier objectif de l’initiative French Tech est de susciter partout en France une dynamique collective la plus large possible en faveur de la croissance et du rayonnement des startups.

Pour cela, elle s’appuie sur deux moyens :

-  un étendard commun, « La French Tech », une marque ouverte et partagée. Cette bannière permet à tous les acteurs qui s’engagent pour les startups de se rassembler et de se coaliser pour atteindre une masse critique suffisante et être pris en considération à l’échelle du monde.

-  un label « Métropoles French Tech » pour reconnaitre quelques écosystèmes particulièrement denses, dynamiques et visibles à l’international. Ce label n’est associé à aucun moyen financier direct.

Le deuxième objectif est de soutenir en France le développement d’ « accélérateurs de startup  » privés. Pour cela l’initiative s’appuie sur un fonds d’investissement de 200 M€, géré par Bpifrance, afin de co-investir en fonds propres dans de tels accélérateurs. 

Le troisième objectif consiste à renforcer la visibilité et l’attractivité internationale de l’écosystème français des startups. Un budget de 15M€, opéré par l’Agence française pour le investissements internationaux (AFII), est ainsi mobilisé pour une campagne de promotion internationale qui s’appuie sur la marque « La French Tech » portée par le plus grand nombre à l’international par un réseau d’acteurs emblématiques (entrepreneurs, développeurs, investisseurs, etc.) qui seront ses ambassadeurs, et sur des opérations d’attractivité et de promotion internationale, portées essentiellement par des acteurs privés.

L’initiative French Tech se donne enfin un objectif transversal : renforcer la lisibilité et la cohérence des actions publiques en faveur des startups. Elle ne crée pas de nouvelle organisation ni de nouvel outil public, mais elle est portée par une petite équipe, la Mission French Tech, qui travaille en lien serré avec les Directions des Ministères de l’économie et des finances (Direction générale des entreprises, Direction générale du trésor), des Affaires Etrangères et avec le Commissariat Général à l’Investissement. Ses partenaires, les piliers de l’initiative, sont les opérateurs nationaux, qui, sous la bannière commune « French Tech » coordonnent leurs actions en faveur des startups : la Caisse des dépôts, Bpifrance, Ubifrance et l’Agence Française pour les Investissements Internationaux.

Les financements de l’Initiative French Tech dédiés aux accélérateurs (200M€) et à l’attractivité internationale (15M€) s’inscrivent dans le Programme d’investissements d’avenir. Dans ce cadre, l’opérateur est la Caisse des dépôts qui s’appuie sur Bpifrance pour l’investissement dans les accélérateurs et sur l’Agence française pour les investissements internationaux pour la promotion internationale.

 

Vous êtes la French Tech

©2014 French Tech

Qui sommes-nous FAQ Partenariats Charte d'utilisation Mentions légales Contact