La FRENCH TECH

Le label Métropoles French Tech

L’objectif du label « Métropole French Tech », attribué par l’Etat, est d’abord d’identifier en régions les écosystèmes dynamiques en matière de startups sur le territoire, et de susciter une dynamique dans toute la France pour faire de notre pays entier un vaste accélérateur de startups : un réseau d’écosystèmes attractifs qui concentrent tous les ingrédients, de la sensibilisation à l’accélération (culture entrepreneuriale, talents, dispositifs d’accompagnement, financement, bâtiment totem, etc.) répondant localement aux besoins des startups françaises, des investisseurs et des talents étrangers. Elément important du cahier des charges : les Métropoles French Tech doivent être pilotées par des entrepreneurs.

13 écosystèmes en régions ont reçu le label Métropole French Tech à ce jour, Paris ne faisait pas partie du cahier des charges étant considérée de fait comme le cœur de la French Tech, représentant à elle seule plus de la moitié de l’écosystème de startups français.
Le processus de candidature est désormais clos. Un bilan à un an de l’action des métropoles French Tech a été opéré avec l’objectif de confirmer à l’été 2016 les labellisations pour 2 ans encore.
Ce sont donc 13 Métropoles French Tech, qui collectivement partagent leur expertise, entre elles et avec les acteurs de la communauté French Tech parisienne afin de structurer des écosystèmes vertueux et faire éclore de futurs champions mondiaux.


Comment les Métropoles French Tech accélèrent... par frenchtech

  • Qu’est-ce qu’une "Métropole French Tech" ? :

    - un écosystème de startups existant parmi les plus remarquables en France. Remarquable par la taille et la dynamique de croissance de l’écosystème et en particulier : la mobilisation des entrepreneurs, le montant cumulé des levées de fonds, le nombre de startups en très forte croissance, des success stories de niveau mondial, etc. ;
    - un projet ambitieux dont la vision est portée par les entrepreneurs, pour les entrepreneurs afin de répondre au besoin de développement de cet écosystème ;
    - un programme d’animation à destination de l’écosystème, afin de susciter des envies d’entreprendre et du partage d’expérience ;
    - des acteurs privés et publics du territoire mobilisés et fédérés autour de ce projet avec un leadership des entrepreneurs et une gouvernance claire et efficace ;
    - des projets opérationnels au service de la croissance et de la visibilité des startups et entreprises de croissance du territoire : en particulier des accélérateurs de startups portés par des acteurs privés ;
    - une politique d’achat public innovante ;
    - des espaces identifiés et des infrastructures favorables au développement de ces entreprises : un bâtiment « totem » lieu de référence, des espaces d’expérimentations, des infrastructures réseaux des plus performantes…

  • Pourquoi un label "Métropole French Tech"?

    Au niveau national :
    Reconnaissance et visibilité
    Une reconnaissance nationale de la dynamique autour de la typologie particulière d’entreprises que sont les start-ups et la mise en avant de l’écosystème labellisé. Une visibilité et la promotion des écosystèmes au niveau national à travers les outils de communication de la Mission French Tech, au ministère de l’économie.
    La possibilité d’utiliser la marque Métropole French Tech, pour mieux identifier et promouvoir son écosystème.

    Mise en réseau et coordination
    La mise en réseau des différents écosystèmes labellisés pour constituer une dynamique nationale et jouer collectif dans l’optique de créer des entreprises de forte croissance : partage d’expériences, circulation et partages d’informations, échange des meilleures pratiques, amplification des opportunités de collaborations "business".
    Un rôle d’accompagnement et de leadership de la Mission de la French Tech et de ses partenaires fondateurs auprès de l’ensemble de l’écosystème français, dans une logique de co-construction.

    Des bénéfices pour les start-ups de l’écosystème labellisé :
    - la reconnaissance de son écosystème local ;
    - pour certaines, un accès facilité aux services de Bpifrance, Business France… ;
    - pour les entreprises en très forte croissance répondant aux critères : l’accès au Pass French Tech ;
    - un accès au lieu de ralliement de la French Tech à l’instar des bâtiments totems.

    Au niveau international :
    La promotion des start-ups emblématiques des Métropoles French Tech auprès des organisateurs publics ou privés lors d’opérations d’attractivité et de représentation de la French Tech à l’international.
    Dans le cadre d’actions de promotion de la French Tech à l’international, des retombées au bénéfice du collectif : réputation de la scène tech française à l’international, contacts avec des acteurs internationaux  (investisseurs, influenceurs, medias,etc.)… 
    La possibilité de bénéficier du French Tech Ticket : pack d’accueil pour des entrepreneurs étrangers souhaitant développer un projet de start-ups en France.
     

  • Comment être labellisé "Métropole French Tech" ?

    La précédente vague de labellisation « Métropole French Tech » était en juin 2015, le dépôt des projets est actuellement clos. Pas de nouvel appel à candidatures prévu avant juin 2018.

  • Quelle place pour Paris et sa région dans le réseau national des écosystèmes French Tech ?

    Paris et sa région accueillent entre 50 % et 60 % de l’écosystème de start-ups français : il s’agit dès lors du point central de la French Tech, et sa pointe la plus visible à l’international. La French Tech parisienne est la locomotive de tout l’écosystème national. L’écosystème de Paris et sa région forme un tout, car c’est à cette échelle qu’il rivalise avec les grandes métropoles mondiales. Le baromètre sur l’attractivité de la France 2016 mené par EY place Paris en 5ème position pour les villes dans le monde susceptibles de produire le nouveau Google.

  • Concrètement, comment se présente la French Tech à Paris et en Ile-de-France ?

    La marque « La French Tech » est collective, les acteurs franciliens qui s’y reconnaissent, comme l’ensemble de l’écosystème national, la porte de manière volontaire : de nombreux acteurs, startups, animateurs de l’écosystème, incubateurs, événements, etc. ont choisi de la porter comme signe à la fois de reconnaissance de leur appartenance à ce collectif et comme volonté d’y contribuer, en particulier en portant cette marque collective à l’international.

    Un lieu de ralliement de toute la French Tech au niveau national sera situé au cœur de la Station F (ouverture début 2017) et en particulier ouvert aux startups de toute la France.



x

Titre :

test