La FRENCH TECH

Fonds French Tech Accélération

Davantage que sur la création d’entreprises, l’initiative French Tech se focalise sur l’accélération de la croissance des startups, pour passer du « start » au « up ».
Dans cette perspective, l’initiative French Tech est dotée d’une capacité d’investissement de 200M€, pour favoriser le développement des accélérateurs de startups privés en France.

Qu’est-ce qu’un « Accélérateur de startups » ?

Par « accélérateur » nous entendons tout programme offrant des services à haute valeur ajoutée aux startups, leur apportant des moyens « industriels » et parfois financiers pour leur permettre de croître plus vite et de réaliser leur ambition de devenir des champions mondiaux.

Aucun modèle n’est imposé a priori et la diversité est fortement encouragée. Vous pouvez imaginer toute activité commerciale qui répond aux besoins d’accompagnement des startups comme des programmes de mentorat, de formation, d’aide au recrutement, de partage de technologies de pointe ou de machines (comme dans des "Accélérateurs hardware", des plate-formes de prototypage), d’aide à la commercialisation (par exemple le montage de pilotes commerciaux) ou à l’internationalisation.

Quels sont les moyens mis à disposition ?

Géré par Bpifrance, dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir, l’Etat a la possibilité de co-investir en fonds propres ou quasi-fonds propres avec une enveloppe totale de 200M€ dans des initiatives privées selon les modalités suivantes :

- elles seront portées par des acteurs privés (éventuellement en partenariat avec des acteurs publics) : des entrepreneurs, des entreprises (grandes ou moyennes) ou bien encore des investisseurs ;
- elles s’appuieront sur un modèle économique viable ;
- elles seront porteuses d’une proposition de valeur forte et différenciante par rapport à l’existant.

Les investissements du Fonds French Tech Accélération

Le premier bénéficiaire du fonds French Tech Accélération a été Axeleo en avril 2015, dans le cadre d’une levée de fonds de 2,3 millions d’euros réalisée aux côtés d’un pool d’entrepreneurs issus du monde du numérique. Créé en 2013 à Lyon, Axeleo est un accélérateur de startups numériques porté par des entrepreneurs, qui accompagne partout en France le développement de startups qui ont déjà des premiers clients et ont réalisé un premier tour de financement (Love money, business angels, fonds d’amorçage). Axeleo s'est également doté d’un fonds d’accélération de plus de 25 M€, baptisé Axeleo Capital I, avec le soutien du Fonds French Tech Accélération en juillet 2017.

Usine IO a opéré un deuxième tour de table en juin 2015 auprès du Fonds French Tech Accélération et de Prodways Entrepreneurs. Usine IO est un « accélérateur hardware » situé à Paris, qui met à la disposition d’inventeurs, d’entrepreneurs, de PME et de grandes entreprises des ressources machines, un pôle d’expertise technique et de mise en relation afin de concevoir, prototyper et préparer l’industrialisation d’objets.

Breega : 3ème investissement du Fonds French Tech Accélération à hauteur de 11 millions d’euros.  Créé en 2013 à Paris sur le concept de smart money (cash, expérience et réseau) et géré par la société de gestion Breega Capital, Breega Capital Venture One est un fonds de capital-risque spécialisé dans l’investissement seed+/série A au sein de startups innovantes de l’économie digitale. Fondé par des entrepreneurs pour les entrepreneurs, Breega Capital intervient non pas comme un simple financeur mais comme un véritable associé, apportant toute son expertise et sa capacité d’accélération business au travers d’un programme dédié de 12 à 18 mois post-investissement.

West Web Valley 1 : L’accélérateur de startups West Web Valley s’est doté d’un fonds d’investissement de plus de 30 millions d'euros pour booster les pépites du numérique du Grand Ouest avec le soutien du Crédit Mutuel Arkéa et du Fonds French Tech Accélération.
 

Quattrocento est le 5ème investissement du fonds French Tech. Ce spécialiste des projets en sciences du vivant a finalisé une levée de fonds de 5,2 millions d’euros avec le soutien du Fonds French Tech Accélération, les investisseurs historiques de Quattrocento et des investisseurs privés pour commercialiser plus d’inventions issues des laboratoires de recherche.

MD Start, l’accélérateur spécialisé dans la création de startups innovantes dans le domaine des dispositifs médicaux (« medtech »), a levé plus de 10 millions d’euros pour lancer son deuxième accélérateur, MD Start II. Ce tour de table a été réalisé avec le Fonds French Tech Accélération aux côtés des investisseurs historiques de MD Start I : Medtronic, LivaNova et Sofinnova Partners. Basé à Paris, MD Start II crée, finance puis opère des start-up créatrices de dispositifs médicaux innovants. MD Start II cible des projets jeunes, trop précoces pour les industriels des medtechs et s’attache à développer des dispositifs thérapeutiques en rupture radicale plutôt qu’incrémentaux.

Alacrité France : 7e investissement du Fonds French Tech Accélération d'un montant de 8,5 millions d'euros. Membre de l'écosystème international Alacrity et fondé en octobre 2016 à Lille, Alacrité France a pour mission d’accompagner des jeunes diplômés souhaitant se lancer dans l’entreprenariat, en leur proposant de travailler et développer des solutions dans le domaine des nouvelles technologies, identifiées par les industriels et répondant à un réel besoin marché.

TechnoFounders : 8e investissement du Fonds French Tech Accélération d'un montant de 5 millions d'euros. Fondé en 2014, l’accélérateur de type « Startup studio » spécialisé dans le développement de startups issues de la recherche française a déjà créé 5 startups. Cette levée de fonds permettra à TechnoFounders de lancer 12 nouvelles startups en 4 ans et de recruter près de 50 collaborateurs pour les structures nouvellement créées.

The Refiners : 9e investissement du Fonds French Tech Accélération d'un montant de 6,8 millions de dollars. Fondé en 2016 par Carlos Diaz, Pierre Gaubil et Géraldine Le Meur, The Refiners est un accélérateur de start-up basé à San Francisco, dédié aux entrepreneurs étrangers dans la tech et le digital qui souhaitent donner une envergure globale à leur startup depuis San Francisco.

Hardware Club Fund 1: Société d’investissement dédiée au financement de startups hardware, Hardware Club se dote d’un fonds d’investissement de plus de 25 M€ avec le soutien du Crédit Mutuel Arkéa et du Fonds French Tech Accélération. Le fonds institutionnel du Hardware Club, baptisé  « Hardware Club Fund 1 », constitue le premier fonds de Seed européen dédié à la thématique du hardware avec pour objectif de créer des champions internationaux d’ici à 2025.

logo de héméraHéméra : Accélérateur de startups implanté à Bordeaux fondé en 2016 par Julien Parrou-Duboscq, avec l’aide de Gregory Lefort, Benoît Droulin, David Ducourneau et Brice Thebaud, Héméra augmente son capital de 2 millions d’euros. Cette levée de fonds permettra à Héméra de renforcer son accompagnement des startups locales et d’exploiter d’ici fin 2018 la Halle Marie Brizard, un lieu de 1 900 m² situé en plein coeur de Bordeaux qui sera dédié à l’innovation et l’entrepreneuriat.
 

Logo de NewAlphaNewAlpha Asset Management : Spécialiste de l’investissement dans l’industrie financière entrepreneuriale, NewAlpha a levé 56 M€ avec l’apport du Fonds French Tech Accélération en juin 2017. En 2016, NewAlpha a été le fonds de Venture Capital français le plus actif dans le secteur FinTech.

 

Vous êtes un accélérateur de startups ? Répondez à l’appel à manifestation d’intérêts !
ou contactez frenchtech@bpifrance.fr

  • Quelques réponses à vos questions

    - Le Fonds French Tech Accélération peut-il investir directement dans des startups ?
    Non. Le Fonds French Tech Accélération n’investit pas dans les startups directement mais dans des structures d’accélération et des fonds d’investissement qui eux fournissent aux startups obligatoirement des prestations d’accélération et éventuellement des fonds propres.

    - Le fonds French Tech Accélération investit dans des Sociétés d’accélération et des Fonds avec accélération. Qu’est-ce qui différencie les deux ?
    Une Société d’accélération est une société de services essentiellement dont le modèle économique repose principalement sur la facturation et/ou la valorisation de prestations de services.
    Un Fonds avec accélération est une structure combinant à la fois un modèle d’accélération (services) et un modèle de fonds. Le modèle économique est fondé sur la génération de plus-values de cession.

    Trouvez les réponses à toutes vos questions en consultant notre FAQ dédié à l'Appel à Manifestation d'Intérêts.



x

Titre :

test