La FRENCH TECH

Les conseils de Tony Fadell pour les entreprises en hyper-croissance

Après Robert Gentz (Zalando),  Taavet Hinrikus (Transferwise), Jean-Baptiste Rudelle (Criteo), Frédéric Mazzella (BlaBlaCar), et Bertrand Diard (Talend), Tony Fadell, l’inventeur de l’iPod, de l’iPhone, et fondateur de Nest (startup pionnière des objets connectés revendue à Google), a donné ses conseils sur la gestion d’une scale-up devant un parterre d’entrepreneurs confrontés aux problématiques liées à l’hyper-croissance de leur entreprise.
 

  
Tony Fadell, au Hub Bpifrance, à l’occasion du troisième anniversaire du Pass French Tech, le programme d’accompagnement pour les entreprises en hyper-croissance.

 

En introduction, Tony Fadell a confirmé aux lauréats du Pass French Tech que le parcours d’un entrepreneur n'est pas un long fleuve tranquille ! « I've scaled a lot, but before all that, I had 10 years of failure! » L’échec serait-il donc la condition préalable pour le succès, même chez les vedettes de la tech ?! Depuis 10 mois, Tony Fadell  a emménagé à Paris avec sa famille, une fierté pour la communauté French Tech qui prouve son attractivité. « I'm here because I see great opportunities. I put my money where my mouth is, and I put my family where my mouth is*. » (*expression pour dire que sa parole a été suivie des faits !)

Nous avons le plaisir de partager avec vous ses conseils aux entrepreneurs sur : le recrutement, la gestion d’équipe et la culture d’entreprise dans un contexte de croissance très forte.  

Voici ses 5 recommandations :

  1. "Il vaut mieux sur-embaucher que de se retrouver en sous-effectifs. Quand l’entreprise grandit extrêmement vite, il faut anticiper et embaucher avant d'avoir besoin de ces ressources pour s'assurer de passer les grandes étapes clés de son développement.
     

  2. Misez sur le développement professionnel de l’équipe, que vous construisez, pour la faire progresser. Prenez des mentors en management et en process, pour que chaque salarié puisse grandir au rythme de l’entreprise.
     

  3. Veillez à avoir une diversité d’âge et d’expérience dans les équipes.  

    Des jeunes diplômés jusqu’aux seniors expérimentés : pour que chacun se challenge, que les seniors forment les plus jeunes et que les plus jeunes poussent les expérimentés à être agiles. L’amplitude d’âge chez Nest est de 18 à 72 ans !
    Pour que les managers soient capables de détecter et accompagner les talents de demain, il faut que les équipes comprennent 15 à 20% de stagiaires (NB : depuis 2015, le taux est limité à 15% en France). « Your managers will always ask for experienced hires, but their job is to detect young talent to build company growth! »
    Les meilleurs talents attirent les meilleurs talents : « To attract talent, you have to hire seed crystals - people who can build and mentor your team allowing it to grow in the same way a seed crystal attracts all the elements in a saline solution to create a large crystal.”

  4. Ne diluez pas l’ADN de votre entreprise. Un CEO a aussi le rôle de psychologue dans l’entreprise pour écouter et rassurer l’équipe en disant « ça va aller, nous avons déjà pris de plus gros risques et avons assuré par le passé. » Le plus dur est de construire de la confiance dans une équipe qui ne se connait pas encore bien.  Une fois la confiance et la culture d’entreprise établies, n'y touchez pas. Laissez vos salariés se l'approprier. Quand vous avez des bureaux dans plusieurs villes, dans plusieurs pays, il est important que vos salariés se baladent dans les autres bureaux pour voir comment ça se passe dans chacun et pour garder une culture d’entreprise cohérente où qu'ils soient localisés. Chez Nest, il y a des visioconférences en place en permanence dans les salles de repos pour que les salariés dans différents pays puissent discuter autour d’un café comme s’ils étaient dans le même bureau.
     

  5. Ayez toujours un plan B. Dans l’écosystème de startups (et surtout dans la Silicon Valley), il est très courant que les salariés changent d’entreprise.  Il ne faut pas être dépendant d’une personne en particulier sur des projets clés car le jour où cette personne décide de partir, vous serez en difficulté. Vos recruteurs doivent toujours avoir une liste de remplaçants capables de prendre le relais."

 

L’intervention de Tony Fadell n’a pas laissé les lauréats du Pass French Tech indifférents. Alix de Sagazan, co-fondatrice de AB Tasty, triplement bénéficiaire du programme, témoigne : « Son intervention était passionnante et enthousiasmante, on ressent quelqu'un de créatif, qui sait se remettre en question et qui se réinvente en permanence. »

Merci Tony d'avoir accepté de témoigner de votre expérience !



x

Titre :

test